À la même époque, Wagner réussit à décrocher un poste de directeur musical à l'opéra de Wurtzbourg puis à celui de Magdebourg, ce qui le sort de quelques ennuis pécuniaires. Bach attaque dans le “Contrapunctus IV” une neuvième mineure sans préparation (“Contrapunctus IV”, mesure 79) cent ans avant Tristan. Dans sa jeunesse, Wagner aurait voulu être Shakespeare avant d'être Beethoven[46]. Munich[38] Hitler est lui-même un zélateur de Wagner, donnant une lecture national-socialiste à un antisémitisme retiré de son contexte, et aux thèmes germaniques qui jalonnent l'œuvre, censée inscrire le maître de Bayreuth dans l'idéologie nazie. Dans la Tétralogie, chaque personnage (l'Anneau y compris) est associé à un thème musical autonome dont les variations indiquent dans quel climat psychologique ce personnage évolue : c'est le fameux « leitmotiv » (en allemand : motif conducteur), procédé préexistant que Wagner a poussé aux limites ultimes de la dramaturgie sonore. Dans cette acoustique originale est donnée pour la première fois en 1876 l’intégralité de la tétralogie de L’Anneau du Nibelung. Pendant six ans, Wagner exerce avec brio le métier de chef d'orchestre du grand théâtre de la ville et compose et met en scène Le Vaisseau fantôme et Tannhäuser et le tournoi des chanteurs à la Wartburg, ses premiers chefs-d'œuvre. En effet, la population munichoise pense que le roi dépense trop d'argent pour Wagner, se rappelant la relation dispendieuse qu'avait le grand-père du roi, Louis Ier de Bavière, avec sa maîtresse Lola Montez. Akt seiner Oper Die Walküre. Le Wagner-Werk-Verzeichnis (Catalogue de l'œuvre de Wagner), abrégé en WWV, est le catalogue thématique des œuvres de Richard Wagner établi par John Deathridge, Martin Geck et Egon Voss. He held them responsible for the decline of German culture after the Reformation and, more especially, after the Thirty Years War. Voir la Liste des œuvres en prose de Richard Wagner. Son oncle Adolf Wagner (1774 – 1835), philologue, exerce une forte influence sur sa formation intellectuelle, Richard y lisant dans sa bibliothèque les œuvres d'Homère, de Shakespeare, Dante, Gœthe[11]. En décembre 1865, Louis II est contraint de demander au compositeur de quitter Munich. Februar 1883 in Venedig) war ein deutscher Komponist, Dramatiker, Dichter, Schriftsteller, Theater regisseur und Dirigent. 1956 : What's Opera, Doc ?, dessin animé réalisé par Chuck Jones, parodie d'opéra de Richard Wagner. Une partie de ces écrits a été traduite et annotée par Christophe Looten dans son ouvrage Dans la tête de Richard Wagner, archéologie d'un génie, Fayard, 2011. II (Réf. ». Leur père, Dark Vador, est proche de Wotan dans sa volonté de pouvoir contrariée par ses propres enfants. C'est principalement dans son œuvre la plus déterminante à cet égard, à savoir Tristan et Isolde, que Wagner innove de manière radicale. On peut schématiquement les séparer en deux groupes : 4 opéras de jeunesse, et 10 opéras de maturité, inscrits au répertoire du festival de Bayreuth. Ce morceau réunit plusieurs motifs (leitmotive) de Siegfried. Mais ces thèses étaient combattues : Nietzsche, par exemple, se brouille avec Wagner, en partie pour ses opinions à l'égard des juifs[50]. Quelques lieder avec piano dont un inattendu, Rogelio de Esguquiza (1845-1915), le cycle de, Pour la liste des films reprenant la musique de Wagner, voir. On peut y voir une manifestation de « l'art total » au travers d'une musique reflétant à la fois les personnages et leurs sentiments, tout en soutenant le chant et soulignant l'action scénique. Wagner va cependant, avec des audaces moins connues, bien plus loin : résolution d'une neuvième mineure par sa forme majeure, appoggiature de neuvième mineure formant dissonance avec la tierce (formule dont le jazz fait un fréquent usage), emploi simultané d'appoggiatures, broderies et autres notes étrangères amenant aux limites de l'analyse de l'accord réel[réf. Sa femme Minna, qui a peu apprécié ses derniers opéras, s'enfonce peu à peu dans une profonde dépression. Élisabeth Brisson et René Palacios (coord. Bayreuth[43]. Le Palais des festivals ouvre ses portes le 13 août 1876, à l'occasion de la représentation de L'Or du Rhin, début d'exécution de trois cycles complets de la Tétralogie. Après quelques semaines, Minna le quitte, avec sa fille Nathalie qu'elle avait eue à l'âge de 15 ans, le 31 mai 1837 pour un autre homme qui la laisse bientôt sans le sou[17]. Wagner s'est donné pour but d'expliquer la prétendue « aversion populaire » envers la musique des compositeurs juifs tels que Felix Mendelssohn ou Giacomo Meyerbeer. Le journal du roi[29] ainsi que des lettres[30] montrent son homosexualité et son adoration passionnée de Wagner dont il est probablement amoureux[31], sans qu'on puisse en conclure à une liaison entre les deux hommes[32]. La Chevauchée des Walkyries accompagne également Marcello Mastroianni dans ses fantasmes lorsqu'il s'imagine coursant et fouettant des femmes dans une ronde infernale, dans Huit et demi de Federico Fellini (1963). En 2010, un avocat israélien mélomane, Jonathan Livny, fonde une « Société wagnérienne israélienne » afin de mettre fin au boycott de l'œuvre du compositeur dans son pays[55]. Source : jaquette du CD vol. KuhlauDilfeng2 37,169 views. Presses Paris Sorbonne, 2001, Königliches Hof- und Nationaltheater, Munich, Königliches Sächsisches Hoftheater, Dresde. Le Wagner-Werk-Verzeichnis (Catalogue de l'œuvre de Wagner), abrégé en WWV, est le catalogue thématique des œuvres de Richard Wagner établi par John Deathridge, Martin Geck et Egon Voss. Cette œuvre, dans laquelle l'influence de Carl Maria von Weber est importante[15], ne sera pas jouée avant plus d'un demi-siècle, en 1888. On ne peut négliger ce qui fait encore une spécificité de Wagner, à savoir l'influence considérable qu'il a eue sur ses successeurs, et notamment le plus illustre, Arnold Schönberg. Richard Wagner naît le 22 mai 1813 au no 3 de la rue Brühl (en) au deuxième étage de l'hôtel Zum roten und weißen Löwen (« l'Hôtel du Lion Rouge et Blanc ») dans le quartier juif de Leipzig, seconde ville du royaume de Saxe. Il séduit Mathilde Wesendonck, qui lui inspire certes Tristan et Isolde… mais qui est aussi accessoirement mariée à un homme qui le soutient financièrement ! Dans sa prime jeunesse, Wagner n'était pas antisémite. Wagner a écrit lui-même ses livrets, empruntant la plupart de ses arguments à des légendes et mythologies européennes, le plus souvent germaniques, mais parfois indiennes. Pendant les représentations, le public est plongé dans l'obscurité et l'orchestre joue dans une fosse, hors de la vue des spectateurs. Wagner se trouve néanmoins dans une situation très précaire, à l'écart du monde musical allemand, sans revenu et avec peu d'espoir de pouvoir faire représenter les œuvres qu'il compose. Ils ont une autre fille, Eva, et un fils prénommé Siegfried, qui doit son nom à l'opéra Siegfried, auquel travaille Wagner au moment de sa naissance. Ayant commencé à apprendre la musique, il décide de l'étudier en s'inscrivant le 23 février 1831 à l'université de Leipzig où il trouve en Christian Theodor Weinlig (1780 – 1842), alors Thomaskantor de l'église Saint-Thomas, le mentor selon ses vœux. Il l'est devenu au fil du temps. La période suivante voit la composition de Tristan et Isolde (Tristan und Isolde), puis Les Maîtres chanteurs de Nuremberg (Die Meistersinger von Nürnberg). Afin de rassembler les fonds pour la construction, Wagner entreprend également une tournée de concerts à travers l'Allemagne et diverses associations de soutien sont créées dans plusieurs villes. Cet aspect de la personnalité de Wagner a donné lieu à une abondante littérature polémique, largement alimentée tant par la récupération de sa musique par le régime national-socialiste que par l'amitié de l'épouse de son fils Siegfried, Winifred, avec Adolf Hitler[7]. Richard Wagner in 1861 Il écrit notamment que le peuple allemand est « repoussé » par les Juifs en raison « de leur aspect et de leur comportement d'étrangers » ; les Juifs « sont des anomalies de la nature » jasant « de leurs voix grinçantes, couinantes et bourdonnantes ». Le plus représentatif d'entre eux fut sans doute le chef d'orchestre Hermann Levi, un Juif pratiquant que Wagner choisit pour diriger la première représentation de Parsifal. Ce n'est que depuis le début du XXIe siècle que de nombreux Israéliens soutiennent qu'il est possible d'apprécier le génie musical de Wagner, sans que cela implique l'acceptation de ses idées politiques ou sociales. Il porte la référence WWV 75 du catalogue de ses œuvres. De famille protestante, il est baptisé à l’église Saint-Thomas de Leipzig le 16 août 1813 sous le nom de Wilhelm Richard Wagner. Sa vie bohème et fantasque lui fait endosser de multiples habits : révolutionnaire sans le sou, fugitif traqué par la police, homme à femmes, confident intime du roi Louis II de Bavière, critique et analyste musical, intellectuel travaillé par l'antisémitisme de son époque qui sera utilisé, après sa mort et dans un contexte entièrement différent, par les nazis ; son comportement et ses œuvres laissent peu de gens indifférents. Par sa lecture de l’Introduction à l’histoire du bouddhisme indien d'Eugène Burnouf, il sera en effet influencé par les légendes bouddhiques et les râgas de la musique classique indienne (ces références sont présentes dans Die Sieger (en), Parsifal)[37]. Richard Wagner : Découvrez la biographie du… Wagner a également manifesté son antisémitisme dans d'autres essais ; dans Qu'est-ce qui est allemand ? Au plan musical, il développe le principe du leitmotiv et en fait un ressort dramatique essentiel. Le séjour dresdois du couple prend fin en raison de l'engagement de Wagner dans les milieux anarchistes. Mais, par-delà l’homme, le génie demeure. Parmi les compositeurs qui exercent sur lui à cette époque une influence notable, on peut citer Carl Maria von Weber, Ludwig van Beethoven[13] et Franz Liszt[14]. Il met la dernière main à Parsifal en janvier 1882, et le présente lors du second Festival de Bayreuth. », À ce propos, on peut lire « Wagner librettiste » dans, Sur la question des apports dus à Wagner sur le plan technique, on peut lire dans, Richard Wagner: Mein Leben (Vollständige Autobiografie. Pendant l'acte III de la seizième et dernière représentation, le 29 août, le chef Hermann Levi est victime d'un malaise. En 1862, Wagner se sépare de Minna, mais il continue de la soutenir financièrement jusqu’à sa mort, en 1866 (ou du moins ses créanciers le feront-ils). Notons enfin que l'antijudaïsme de Wagner n'est presque jamais évoqué, dans ses abondants écrits, par son plus fervent admirateur, le viennois Arnold Schoenberg (1874-1951), fils de commerçants juifs convertis, qui allait réembrasser la foi judaïque dans les années 1930. Pendant la composition, il écrit également une série d'essais sur la religion et l'art. L'antisémitisme de Wagner n'a rien d'exceptionnel : il s'agit en fait d'un antijudaïsme dont les préjugés étaient très courants au cours du XIXe siècle. Wagner doit certaines formules à Gluck, à Beethoven et à Weber, l'ensemble sonnant pourtant… comme du Wagner. Il s'agissait il est vrai pour Chailley de faire un sort aux analyses qu'il trouvait tendancieuses de Arnold Schönberg et plus tard de Pierre Boulez[réf. En octobre, Cosima convainc son mari de divorcer. Le 7 octobre, Wagner écrit à Bülow : « Il y a nombre de sujets sur lesquels nous sommes tout à fait francs entre nous ; par exemple que je traite l’harmonie de manière tout à fait différente depuis que je me suis familiarisé avec les compositions de Liszt. Par une initiative de Cosima Wagner cette mention du père fut, par la suite et dans la version imprimée (1880 pour la première édition), supprimée et remplacée par le nom de Friedrich Wagner[5]. nécessaire]. Pendant les premières années qu'il passe à Zurich, Wagner produit des essais (L'Œuvre d'art de l'avenir, Opéra et Drame) ainsi qu'un ouvrage antisémite, Le Judaïsme dans la musique. Se renouveler après Wagner sera le grand défi de la génération suivante. Ce second mariage dure jusqu'à la mort du compositeur. Dans les États allemands indépendants de l'époque, un mouvement nationaliste commence en effet à faire entendre sa voix, réclamant davantage de libertés ainsi que l'unification de la nation allemande. Il transmettra plus tard, mais temporairement, ce point de vue à Nietzsche. Il est le neuvième enfant du couple formé en 1798 par Carl Friedrich Wagner (1770 – 1813), greffier de la police municipale de Leipzig, homme cultivé, acteur et amateur de théâtre, et de Johanna Rosine Paetz (1774 – 1848), fille d'un boulanger, dénuée de culture mais ouverte intellectuellement[2]. Cependant, lorsqu'il analyse le détail des péripéties de cette valse-hésitation telles que les rapporte Carl Glasenapp[52], Theodor W. Adorno, dans son Essai sur Wagner[53], résume en ces termes cet épisode, qui relevait, selon lui, du côté « démoniaque » de Wagner : « Une envie sadique d'humilier [Levi], une humeur conciliante et sentimentale, et surtout la volonté de s'attacher affectivement le maltraité, se réunissent dans la casuistique du comportement de Wagner. Le premier amour de Richard Wagner est une certaine Leah David, une jeune fille juive, fille d'un banquier juif de Leipzig et amie de sa sœur Luise, ainsi que le compositeur en témoigne dans son autobiographie. La défense d'aimer, ou la Novice de Palerme, Tannhäuser et le tournoi des chanteurs à la Wartburg, Introduction à l’histoire du bouddhisme indien, Liste des œuvres en prose de Richard Wagner, O du mein holder Abendstern aus Tannhäuser, Isoldens Liebestod aus Tristan und Isolde, Feierlicher Marsch zum heiligen Graal aus Parsifal, Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale, Répertoire international des sources musicales, Traductions en anglais des œuvres en prose de Wagner, Extraits d’archives sonores d’œuvres de Richard Wagner, Richard Wagner à Mathilde Wesendonk : journal et lettres, 1853-1871, 10.1093/gmo/9781561592630.001.0001/omo-9781561592630-e-5000902888, Centre national de ressources textuelles et lexicales, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Richard_Wagner&oldid=176938362, Compositeur allemand de la période romantique, Article contenant un appel à traduction en anglais, Article contenant un appel à traduction en italien, Catégorie Commons avec lien local différent sur Wikidata, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Page pointant vers des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Page pointant vers des bases relatives aux beaux-arts, Page pointant vers des bases relatives à l'audiovisuel, Page pointant vers des bases relatives à la musique, Page pointant vers des bases relatives à la recherche, Page pointant vers des bases relatives au spectacle, Portail:Friedrich Nietzsche/Articles liés, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, Portail:Biographie/Articles liés/Culture et arts, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Wagner entre alors discrètement dans la fosse d'orchestre, prend la baguette et dirige l'œuvre jusqu'à son terme[réf. Il s'agit de la femme de Hans von Bülow, un fervent partisan de Wagner, qui a œuvré comme chef d'orchestre pour Tristan et Isolde. Otto, grand admirateur de Wagner, met à sa disposition en avril 1857 une petite maison de sa propriété, « l’Asile »[26]. Wolf Siegfried Wagner, né en 1943, est le deuxième enfant de Wieland Wagner. L'innovation s'observe également dans son orchestration des mélodies, qui, doublées extensivement, changent imperceptiblement d'un instrument à l'autre, certainement à l'origine de la Klangfarbenmelodie que Schönberg étendra[réf. L'article attire peu l'attention. Devant l'insistance de Louis II, on donne à Munich des représentations séparées (première de L'Or du Rhin le 22 septembre 1869 et première de La Walkyrie le 26 juin 1870). La poignante Nuit transfigurée, les monumentaux Gurre-Lieder et le génial poème symphonique (dévalué de manière contestable par René Leibowitz) Pelleas und Melisande sont les seuls véritables exemples de continuation, non de Wagner, mais des techniques inventées par lui dans Tristan, avec un génie équivalent à celui du maître. Ses œuvres acquièrent de ce fait une unité profonde ou parfois plus complexe, dans laquelle se rejoignent le bouddhisme, le christianisme, les mythologies païennes, la philosophie et la tradition médiévale. En dépit de tels écrits controversés, Wagner avait plusieurs amis juifs[7]. La musique de Wagner a été très utilisée par l'industrie cinématographique, telle l'attaque des hélicoptères rythmée par la Chevauchée des Walkyries dans Apocalypse Now de Francis Ford Coppola (1979), ou le prélude de Lohengrin au son duquel Charlie Chaplin, déguisé en Hitler, joue avec un globe dans Le Dictateur (1940). Wagner en écrivit ensuite la version orchestrale, la plus souvent interprétée de nos jours. Le 28 août 1814, sa mère épouse probablement[3] l'ami de Carl Friedrich, l'acteur et dramaturge Ludwig Geyer. Cependant, après que Wagner l'a publié de nouveau en 1869 sous la forme d'un pamphlet signé de son véritable nom, de vives protestations s’élèvent dans le public lors d'une représentation des Maîtres chanteurs. Louis II de Bavière, enthousiaste, lui propose de devenir son mécène. Friedlind Wagner, née en 1918, est sœur de Wieland et Wolfgang Wagner. Après le Festival de Bayreuth, il se rend à Venise avec sa famille pour y passer l'hiver. Les réponses dans le domaine lyrique seront variées, selon qu’il s’agira de Richard Strauss, Puccini ou Debussy. Wagner doit renoncer à organiser un second festival l'année suivante et tente de réduire le déficit en donnant une série de concerts à Londres. Mais ce séjour parisien est un échec. Ses conceptions artistiques avant-gardistes ont eu une influence déterminante dans l'évolution de la musique dès le milieu de sa vie. Dans Le Cas Wagner, le philosophe allemand Friedrich Nietzsche le considère comme fils adultérin de Geyer avec des origines juives (Geyer étant considéré comme un patronyme juif en Allemagne)[6], au point que, du vivant du compositeur, les humoristes viennois le qualifieront de « grand rabbin de Bayreuth »[7]. D'un point de vue artistique, ce festival est un succès remarquable. Dans le premier jet manuscrit de ses Mémoires, Mein Leben (« Ma Vie »), Wagner se présentait comme le fils de Ludwig Geyer. Conçu dans des circonstances psychologiques très particulières, plus rapidement que les autres opéras, Tristan constitue une singularité, et aussi une charnière tant dans l'œuvre de Wagner que dans l'histoire de l'harmonie et du contrepoint[49]. Le couple décide de se séparer : Minna est envoyée faire une cure aux eaux de Brestenberg, les Wesendonck quittent Zurich pour Venise tandis que Wagner reste à Zurich pour continuer son Tristan et Isolde. Quand il peut enfin retourner en Allemagne, Wagner s’installe à Biebrich, où il commence à travailler sur Les Maîtres chanteurs de Nuremberg. Exil et influences conjuguées de Liszt, Schopenhauer et de Mathilde Wesendonck, Sous le patronage du roi Louis II de Bavière, Extraits orchestraux pour concerts symphoniques, L'antisémitisme de Wagner et l'appropriation de sa musique par le III, Témoignages sur la famille Wagner et Bayreuth, Filmographie et vidéographie (documentaires), « Il y a nombre de sujets sur lesquels nous sommes tout à fait francs entre nous ; par exemple que je traite l’, L'antisémitisme de Wagner et l'appropriation de sa musique par le, Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Discography of American Historical Recordings, International Music Score Library Project, Richard Wagner mentionne ce mariage dans son autobiographie, Hilan Warshaw, documentaire « Richard Wagner et les juifs » sur. Wagner part s'installer à Tribschen, près de Lucerne, sur les bords du lac des Quatre-Cantons. Ainsi lorsque Wotan évoque l'Anneau, les thèmes musicaux associés se mêlent en une nouvelle variation. Cela vaut à Wagner d'être surnommé « Lolus » par les Munichois. A la demande du compositeur, il construit donc pour lui à Bayreuth un théâtre spécial où l’orchestre est dissimulé sous la scène et les rangs du public disposés en amphithéâtre. Seul un motif scénique l'inspirait. En revanche, jusqu'à présent, toutes les tentatives de représentation publique directe (notamment par le pianiste et chef d'orchestre Daniel Barenboim, qui a dirigé le prélude de Tristan et Isolde à Tel Aviv en 2001), ont déclenché les plus vives protestations, certains auditeurs ayant même quitté la salle. Tchaïkovski, qui y a assisté en tant que correspondant russe, écrit : « Ce qui s'est passé à Bayreuth restera dans la mémoire de nos petits-enfants et de leur descendance [réf. Richard suit une scolarité chaotique, sa famille déménageant au gré des engagements de sa sœur Rosalie (1803 – 1837), actrice : Leipzig, Dresde, Prague[10]. C'est la musique de Tristan qui accompagne le traquenard qui conclut La Monstrueuse Parade (Freaks) de Tod Browning (1932) ; elle apparaît aussi dans les arrangements de Bernard Herrmann pour Sueurs froides (1958) et dans The Milkman collector, un sketch des Monty Python.

Fortnite Bauen Lernen Ps4, Der Papa Wird's Schon Richten Chords, Max Giesinger Eltern, Merkmale Der Sozialen Marktwirtschaft, Feuerwerk Online Reservieren, Ludivine Clerc Geburtstag, Color Wheel Online, Gute Nacht Sprüche Kostenlos,